Les marchandises interdites d’importation en Belgique

marchandises interdites

Envoyer des produits de l’étranger vers la Belgique d’une manière rapide, fiable et abordable, c’est possible !  Néanmoins, il faut se soumettre à certaines directives d’import. Certaines marchandises sont sujettes à des restrictions, d’autres sont tout simplement strictement interdites. Découvrez les points essentiels à prendre en compte pour un envoi sans souci.

Marchandises à éviter à tout prix

Chez DHL, nous tenons compte des dispositions légales. D’autres limitations sont liées aux implications opérationnelles et à la gestion des risques. Les articles suivants ne doivent être envoyés en aucun cas et parlent d’eux-mêmes :

  • les animaux ;
  • les antiquités (cassables et/ou fragiles) ;
  • l’amiante ;
  • les lingots d’or et d’argent ;
  • les devises ;
  • les armes à feu, des parties ou munitions ;
  • la fourrure ;
  • les matériaux dangereux ou inflammables (tel que définis dans les règlements de l’IATA) ;
  • les restes des humains, y compris les cendres ;
  • les bijoux, métaux précieux et pierres précieuses ;
  • les stupéfiants (illégaux) ;
  • les produits de contrefaçon.

N’hésitez pas à aller consulter la liste exhaustive des envois interdits.

Marchandises soumises aux droits de douane

Certains biens sont considérés comme non soumis aux droits de douane (« document ») et doivent être accompagnés d’une facture ainsi que, dans certains cas, de documents à remplir pour la douane. D’autres biens sont soumis aux droits de douane (« non-document »), et nécessitent seulement une lettre de voiture DHL.

Contrefaçons = marchandises interdites

DHL travaille en collaboration avec la douane belge pour combattre la contrefaçon, et toute forme sérieuse de fraude. Les marchandises peuvent être saisies et le vendeur risque une lourde amende. La douane effectue des contrôles (de données) sur base de ‘pistes’, du contenu, de conseils, … DHL coopère pleinement avec les autorités douanières.